Léopard Habile, par Pierre-Antoine CATHIGNOL

Problème d'échecs avec léopard, pièce féerique de mon invention

posté le 10-05-2010 à 17:32:34

Léopard Habile, article 1, sur 3 (Pierre-Antoine CATHIGNOL)

Retrouvez-moi aussi ici pour trois problème de maths originaux J J :

http://pierreantoinecathignol.vefblog.net

http://p-a-cathignol.vefblog.net

http://peacathignol.vefblog.net

(un livre à gagner pour chaque solutionniste et par problème) 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LÉOPARD HABILE

(article 1, sur 3 : énoncé et présentation)

 

 

3+7            Léopard blanc en d4            9#

 

Auteur : Pierre-Antoine CATHIGNOL, né le 3 décembre 1949, au Mans (Sarthe)

Adresse : Clermont-Ferrand (63100) (Puy-de-Dôme) [France].

Problème : N°5385 de PHÉNIX N°161 (avril 2007), page 7213.

Composé le : vendredi 13 avril 2007 [numéro personnel : 7287].

Type : Direct féerique : les Blancs jouent et font mat au 9ème coup.

Particularité : Présence d’un « léopard », bondisseur cumulatif, se déplaçant à son choix comme une girafe ou un zèbre [(4,1) + (3,2)] :
Le léopard va sur toutes les cases situées à cinq pas de tour, et où ni le roi, ni la tour, ni le cavalier ne peuvent aller.

----------

Note : bien que les problémistes aient inventé plus de mille pièces féeriques, je n’ai trouvé nulle part ce bondisseur pourtant plutôt logique, et que j’utilise de temps à autre depuis deux décennies au moins, en parallèle à mes problèmes « Cavalier contre Mauvais- Fou ».

Mais jusque-là, j’avais toujours jugé que les problèmes obtenus ne méritaient pas publication, 

contrairement à celui-ci, nettement plus riche. N’ayant trouvé nulle part le nom de cette pièce féerique, je l’ai nommée « léopard », car cet animal vit là où vivent les girafes et les zèbres, et il est plus puissant qu’eux, étant carnassier. L'étymologie latine leo (lion) et pardus (panthère) m’a conduit à le noter « LP ».

On peut encore ajouter que, en anglais, « léopard » se dit « leopard », et que, en allemand, il se dit « Leopard » (les Allemands ont aussi un autre nom pour l'animal, mais peu importe) ; l’abréviation « LP » me semble donc tout indiquée.

 

En finnois (langue non indo-européenne) : leopardi.

 

Solution complète : rédigée en mon domicile du vendredi 13 avril au lundi 14 mai 2007.

Solution abrégée : Page 7538 de PHÉNIX N°172 (avril 2008).
Aucune information sur d’éventuels solutionnistes ! L

Essais : voir la première note blanche, la note (B1).

Beauté : La beauté réside dans la difficulté à réaliser un multicoups avec léopard contre fou.

Car le léopard est beaucoup plus puissant que le cavalier, même si jamais il ne peut contrôler les 16 cases théoriques que lui confère sa puissance (12 cases au maximum, s’il est au centre).

Avec d’autres bondisseurs, cumulatifs ou non, j’ai réalisé des problèmes plus longs (un 19# avec une girafe, un 20# avec un bucéphale, par exemple) ; mais avec un léopard, neuf coups, c’est beaucoup, du moins pour moi.

Commentaires :

a) Du responsable de la rubrique, dans PHÉNIX (Laurent RIGUET) :

Les efforts (considérables) de l’auteur ont abouti à une séquence sans dual pour un duel très complexe.

Note : j'avais en effet envoyé une première version de ce problème (un #8 je crois) mais le Rédacteur en Chef, mon ami Laurent RIGUET, qui possède un logiciel pour vérifier ce genre de problème, m'a téléphoné pour me dire qu'il était insoluble (= zéro solution) ou bien démoli (= 2 ou plusieurs solutions), je ne me souviens plus, donc en tout cas incorrect de toute façon. J'avais renoncé à le corriger car ce n'est pas rien L et je ne pensais pas y arriver mais mon ami a insisté et finalement j'y suis parvenu. Pour rien, au final (pas de prix). 

b) Du juge : aucun (car aucun prix).

Note : ça n'a pas dû lui plaire ! J L 

Variations sans dual : 50 variations sans dual.

Variantes sans dual : 2 variantes sans dual.

Parcours sans dual : 2 parcours sans dual.

----------------------------------------------------------------------------------------------------

Article 2 : la solution

Article 3 : notes de la solution

----------------------------------------------------------------------------------------------------

 Contact : cathignol@laposte.net

Édition du mercredi 15 février 2017 

 

 


 
 
posté le 10-05-2010 à 17:25:23

Léopard Habile, article 2, sur 3 (Pierre-Antoine CATHIGNOL)

 LÉOPARD HABILE

(article 2, sur 3 : la solution)

 

 

                                    3+7            Léopard blanc en d4            9#

 

 

Examen de la position

J’ai pensé que le lecteur serait davantage intéressé, s’il comprenait le but des coups joués, ceux des Blancs comme ceux des Noirs !! D’où les notes et remarques suivantes :

— Le roi noir est fixé, tant que le roi blanc reste en g6 ou va en h6. Sinon :
N… Rh8xh7!, et pas de mat.
— Si les pions d7 et e6 ne bougent pas, le léopard n’a que deux cases de mat : d7 et g4.

— J’appellerai « cases-clés » les 13 cases suivantes :

a5, b4, c3, d2, e1, c5, d6, e7, f8, e3, f4, g5, h6.

De ces cases-là, le léopard peut mater sur l’une ou l’autre des deux cases de mat, sans que le fou puisse s’y opposer.

— Seule parmi ces 13 cases, la case c3 permet un mat au coup suivant, à son choix sur d7 et g4.

— Au départ du problème, la case-clé d6 est contrôlée par le pion e7, mais les 12 autres cases-clé ne sont contrôlées par aucun pion.

— J’appellerai « cases attaque-défense » les trois cases-clé à partir desquelles le léopard peut aller en d1. Ce sont les cases b4, c5, et f4.

Solution

1. LPd4-e8 (1B) d3-d2 (1N)

2. LPe8-f4(2B) d2-d1D/T (2N)

3. LPf4xd1 (3B) Ff4-d6 (3N)

4. Rg6-h6 (4B) c6-c5 (4N)

5. LPd1-a3 (5B) Fd6-f4+ (5N)

6. Rh6-g6 (6B) Ff4-h6
(6N)

7. LPa3-e4 (7B)

VARIANTE A : 7. … Fh6-d2

8. LPe4-f8 ad libitum (13 coups possibles : 9 coups de fou et 4 coups de pion)

9. LPf8-g4#

VARIANTE B : 7. … Fh6-g7

8. LPe4-a5 ad libitum (12 coups possibles : 8 coups de fou et 4 coups de pion)

9. LPa5 prend (ou va) en d7#

----------------------------------------------------------------------------------------------------

NOTES

 

Rappel : les notes de la solution de ce problème se trouvent dans l'article 3.

 

Mais d’abord ceci : « TVP » signifiera :

« Texte des Variantes Principales » (= solution ci-dessus)

Ensuite ceci : je ne mentionnerai que rarement la possibilité d’une sous-promotion en tour, car, en général, à part doubler le nombre de "variations", elle ne présente aucun intérêt, la promotion en dame étant plus naturelle. En plus, la promotion en tour n’est pas toujours suffisante pour sauver les Noirs. Exemple : si le léopard menace de jouer en g4.

----------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact : cathignol@laposte.net

Édition du mercredi 15 février 2017

 

 

 

 

 

 

 


 
 
posté le 10-05-2010 à 17:16:40

Léopard Habile, article 3, sur 3 (Pierre-Antoine CATHIGNOL)

LÉOPARD HABILE (article 3, sur 3 : NOTES)

(1B) Notons d’abord l’évident : 1. Rh6?, Fd2+! et retour du roi à sa case de départ (sinon le pion h7 tombe et les Blancs perdent). Deux temps de perdus pour les Blancs, donc.

Quant aux essais débutant par un coup de léopard, la plupart d’entre eux seront naturellement réfutés par la défense basique 1... d2!, suivi de 2... d1D!. Rien d’étonnant à cela puisque, sitôt promu en dame, le pion d1 contrôle les deux seules cases d’où le léopard peut mater : d7 et g4.

Toutefois, il y aura quelques exceptions.

Mais commençons d’abord par quatre cas classiques, avec défense basique, donc. On a :

A) 1. LPh5?, d2!, suivi de 2... d1D!, et les Noirs gagnent. Suites possibles :

2. LPe3, d1D! 3.LPxd7+, Dxd7! etc. : 0-1.

2. LPf8, d1D! 3.LPg4+, Dxg4! etc. : 0-1.

Notons qu’ici, 2. LPxe7? et 2. LPd6? peuvent être réfutés par 2... d1D!, bien sûr, mais aussi par 2... FxLP!. Cela arrivera d’autres fois, naturellement. Ici, 2... e7xd6! est même possible sur 2.LPd6?.

B) 1. LPg2?, d2!, suivi de 2... d1D!, et les Noirs gagnent.

C) 1. LPf1?, d2!, suivi de 2... d1D!, et les Noirs gagnent.

D) 1. LPb7?, d2!, suivi de 2... d1D!, et les Noirs gagnent.

Voyons maintenant un cas où les Noirs doivent répondre 1. … d2!, mais ne sont pas dans l’obligation de poursuivre tout de suite par 2. … d1D! ; c’est :

E) 1. LPa6?, d2! suivi de :

2. LPxe7, d1D! ou Fxe7! : 0-1.

2. LPc3,
d1D! ou Fxc3! : 0-1.

Viennent ensuite trois des cinq cas où le léopard joue sur une case visant une (ou deux) case(s) d’attaque-défense.

[les deux autres cas sont la clé 1. LPe8!! et 1.LPc8?, voir en fin de la présente note pour ce dernier coup]

F) 1. LPf7?, d2!, mais pas toujours suivi de 2. … d1D. Voyons cela :

2. LPe3, d1D! 3. LPxd7+, Dxd7! etc. : 0-1.

MAIS :

2. LPc5, Fxc5! etc. : 0-1. [surtout pas : 2... d1D?? : 3. LPxd1!! et les Blancs gagnent comme dans le TVP]

2. … d1D?? n’aurait pas marché sur 2.LPc5, car la case c5 est une case d’attaque-défense. Heureusement pour les Noirs, leur fou veillait.

G) 1. LPb1?, d2!, etc. : comme ci-dessus pour 1. LPf7?. Avec en plus :

2. LPa5, qui peut être aussi bien réfuté par : 2... d1D! que par : 2... Fxa5! : 0-1.

H) 1. LPa2?, d2!, etc. : comme ci-dessus pour 1. LPf7?. Avec en plus :

2. LPe1, qui peut être aussi bien réfuté par :

2. … d1D! que par : 2. … d2xe1D! (etc. : 0-1).

Vient ensuite un cas assez particulier, car le léopard peut capturer le pion "d" au 2ème coup :

I) 1. LPh3?, d2! : le coup de défense classique. Suit maintenant :

2. LPe1, d2xe1D! [là encore, 2. … d1D! est suffisant, bien sûr] etc. : 0-1.

2. LPxd2, Fxd2! etc. : 0-1.

Notons que 1... Fc3!, qui enferme le léopard, marche aussi, et est encore plus clair : 2. Rh6, d2!, etc. : 0-1.

Bref, 1. LPh3? est un essai faible, car à double réfutation, mais il me faut quand même le signaler, d’autant plus que les réfutations sont inhabituelles.

Reste encore un coup possible, absolument différent des autres essais, car 1... d2 ne marche plus !

C’est :

J) 1. LPc8?

Ce coup vise la "case-clé" a5, mais ce n’est vraiment pas ce qui est inquiétant pour les Noirs. En effet, comme déjà vu plus haut, 1... d2! serait jouable, avec, sur 2. LPa5??, la double réfutation : 2. … d1D! ou : 2. … Fxa5! : 0-1. 

Mais il est clair que le fou étant attaqué par le léopard, il est hors de question de jouer 1... d2, car la case sur laquelle se trouve le fou est une case d’attaque-défense !! 

Heureusement pour eux, les Noirs disposent de la très simple et très efficace défense : 1... Fc3!!, qui enferme pour toujours le léopard (sauf si celui-ci veut se sacrifier, mais c’est sans intérêt), car, sur 2. Rh6, les Noirs poursuivent tranquillement par :

2... d2! puis 3... d1D! et gagnent.

----------------------------------------------------------------------------------------------------

(1N) Les Noirs doivent empêcher simultanément :

2. LPc5! (ce qui, actuellement, est réalisé, grâce au fou situé en b4), suivi de 3. LPg4#, et :

2. LPf4! ou 2. LPg5! ou 2. LPh6!, tous trois suivis de 3. LP(x)d7#.

Si les Noirs veulent défendre, il leur faut placer impérativement leur fou en e3, d’où celui-ci enferme le léopard. Mais le coup 1... Fb4-e3 (!!!) n’est pas légal !!!!!

Les Noirs, ne pouvant défendre, doivent donc contre-attaquer.

Ce qu’ils font par le coup désormais classique : 1... d2(!!).

Notons que 1... Fd2? empêche bien le mat en d7 au 3ème coup, mais permet :

2. LPc5!, suivi de 3. LPg4#.

----------------------------------------------------------------------------------------------------

(2B) Les Blancs doivent menacer de mater en 1 coup (sur g4 ou d7), sinon ils ne forceront pas : 2. ... d1D, seule parade.
Les coups d’attaque 2. LPg5 ou 2. LPh6, tous deux atteignant pourtant une case-clé, se révèlent néanmoins insuffisants. En effet, les Noirs répliqueraient par le coup désormais classique 2... d1D!, et 3. LPxd7+ serait réfuté par 3... Dxd7!!, gagnant, mais pour les Noirs !
Les Blancs, au 2ème coup, doivent donc absolument viser mieux qu’une case-clé ordinaire, en l’occurrence ils doivent viser une case d’attaque-défense. Autrement dit, ils doivent jouer 2. LPf4!, le coup du TVP.

----------------------------------------------------------------------------------------------------

(2N) Seuls ces coups de promotion empêchent 3. LP(x)d7#.

----------------------------------------------------------------------------------------------------

(3B) Il faut supprimer la dame (ou la tour), sinon les Noirs gagnent, évidemment.

----------------------------------------------------------------------------------------------------

(3N) Les Blancs menaçaient 4. LPxb4! et 4. LPf4! suivis du mat en d7.

La défense 3. … Fd2? est insuffisante, car alors les Blancs matent par 4. LPc5! suivi de 5. LPg4#.

----------------------------------------------------------------------------------------------------

(4B) Coup évident. Car sinon, le léopard ou bien le pion h7 tombe, et ce sont les Noirs qui gagnent.

----------------------------------------------------------------------------------------------------

(4N) Le 4ème coup blanc vient de mettre en lumière ce qui est la joliesse de ce problème, à savoir la lutte du Léopard blanc contre le Mauvais-Fou noir.

Ce dernier avait enfermé le léopard, et voici qu’à présent il se trouve quasiment complètement dominé par celui-ci !!

En effet :

— Si le fou vient se positionner sur une case-clé (b4, c5 ou f4), il est aussitôt capturé et il y a mat dès le 6ème coup.

— Si le fou vient se positionner sur b8, c7, e5, g3 ou h2, le léopard mate dès le 7ème coup, passant par, à son choix, la case-clé b4 ou la case-clé c5 :

5. LPb4(!) ou LPc5(!), Ff4+(!) 6. Rg6!, pion joue 7. LP(x)d7# (respectivement : 7. LPg4#).

— Enfin, si le fou vient se positionner sur a3, le léopard mate très facilement dès le 8ème coup. Exemple :

5. LPxa3! pion joue 6. LPb7(!) (LPd1 ou LPe2 gagnent aussi vite, quel que soit le pion noir avancé) pion joue 7. LPf8(!) [ou LPc3(!), sauf si le pion "d" s’est avancé en d4] 8. LPg4#.

Pour prolonger la partie, les Noirs, qui sont donc en zugzwang, comme on l’aura compris, doivent se résoudre à pousser un pion. Ils ont le choix entre pousser le pion c6 ou bien pousser le pion e6.

Pousser le pion e6 fournit au léopard une case de mat supplémentaire : la case f5. C’est catastrophique ! D’autant que cette poussée fournit aussi deux sorties au susdit léopard : les cases g3 et h2.

On ne s’étonnera donc pas que, dans ce cas, il puisse y avoir des duals. On a donc :

4... e5?

5. LPh2(!) (5. LPg3(!) permet AUSSI un mat clair au 9ème coup, mais les suites sont plus nombreuses car ce coup n’introduit pas de menace directe. Tandis que le coup du texte menace l’immédiat 6. LPf5#), e6(!) (le seul coup qui pare la menace).

6. LPe4(!) (menace 7. LPa5!, suivi de 8. LP(x)d7# et empêche 6... Ff8+), Fb4(!) (contrôlant les cases-clés a5 et f8).

7. Rg6! (rajoutant la case-clé h6, ces derniers temps occupée par le roi blanc)

A) 7... d5(!) (laisse tomber la case-clé h6) 8. LPh6! puis 9. LPd7#.

B) 7... Fd2(!) (laisse tomber la case-clé f8) 8. LPf8! puis 9. LPg4#.

Note : 6. LPd3(!) gagne aussi vite et à peu près de la même façon, les Noirs disposant toutefois de la défense supplémentaire 6... Ff8+(!) qu’il faut alors étudier aussi.

On obtient donc :

1°) 6... Fb4(!) (contrôlant les cases-clés a5 et e7).

7. Rg6! (rajoutant la case-clé g5, car il n’y a désormais plus à craindre un clouage par le fou sur la diagonale c1-h6).

A) 7... e4(!) (laisse tomber la case-clé g5) 8. LPg5! puis 9. LP(x)d7#.

[7. … d5 (?) est devenu très faible car le léopard peut alors aussi mater sur e6 via h4]

B) 7... Fd2(!) (laisse tomber la case-clé e7) 8. LPe7! puis 9. LPg4#.

2°) 6... Ff8+(!) et mat deux coups après, le fou ne pouvant pas contrôler à la fois les 3 cases-clés a5, e7 et g5 :

7... Fb4(!) (laisse tomber la case-clé g5 ; tout autre coup permettrait un dual) 8. LPg5! puis 9. LP(x)d7#.

----------------------------------------------------------------------------------------------------

(5B) Coup évident. Sur 5. Rg6??, les Noirs jouent 5... c4!! et gagnent en poussant leur pion c.

----------------------------------------------------------------------------------------------------

(5N) D’autres coups que cet échec permettraient au moins un dual. En effet 6. Rg6! resterait jouable, matant toujours au 9ème coup, mais les Blancs pourraient aussi jouer 6. LPe4!, visant les cases-clés a5 et f8, que le fou ne peut contrôler à la fois (sauf en b4, mais après avoir poussé les pions c5, e5 et e6, ce qui est trop long).
On pourrait donc avoir, en plus de la solution du TVP, ceci :

----------

A) 5... Fb8(?) ou Fc7(?) ou Fg3(?) ou Fh2(?) permettent un mat au 9ème coup par 6. LPe4! [qui fait donc dual avec le coup du TVP 6. Rg6!] Ff4+(!) 7. Rg6! (coup qui redonne aux blancs une 3ème case-clé : h6) Fd2(!) [sinon : nouveau dual] 8. LPf8! suivi de 9. LPg4#.

Note 1 : surtout pas : 6. LPe2? Ff4+!! 7. Rg6(!) Fe3!! et pas de mat au 9ème coup, les cases-clés b4, c5 et g5 étant contrôlées par les Noirs.

Note 2 : surtout pas non plus : 6. LPb7? Fe5!! [sans craindre la prise car 7. LPxe5? ne mate pas en 9 coups] 7. Rg6(!) Fg7!! et pas de mat au 9ème coup, les cases-clés c3 et f8 étant contrôlées par le fou noir.
----------
B) 5... Fe5(?) permet aussi un mat au 9ème coup par 6. LPe4! [qui fait donc dual avec le coup du TVP 6. Rg6!] puis :

B1) 6... Fg7+(!) [sans craindre la prise car 7. LPxg7? ne mate pas en 9 coups] 7. Rg6! (coup qui redonne aux blancs une 3ème case-clé : h6) c4(!) ou e5 (!) [sinon : nouveau dual] 8. LPa5! suivi de 9. LP(x)d7#.

B2) 6... Ff4+(!) 7. Rg6! (coup qui redonne aux blancs une 3ème case-clé : h6) Fd2(!) [sinon : nouveau dual] 8. LPf8! suivi de 9. LPg4#.

Note 1 : surtout pas : 6. LPe2? Ff4+!! 7. Rg6(!) Fe3!! et pas de mat au 9ème coup, les cases-clés b4, c5 et g5 étant contrôlées par les Noirs.

Note 2 : surtout pas non plus : 6. LPb7? Fg7+! 7. Rg6(!) Pion joue! et pas de mat au 9ème coup, les cases-clés c3 et f8 étant contrôlées par le fou noir.
---------- 
C) Enfin 5... c4? serait encore plus faible car cela permettrait en plus un gain blanc supplémentaire par 6. LPe2!

----------------------------------------------------------------------------------------------------

(6B) Coup évident. Sur 6. Rh5??, les Noirs jouent 6. … Rxh7!! et gagnent.

----------------------------------------------------------------------------------------------------

(6N) Sauf à jouer le pion d7 en d5 (voir plus bas, dans cette même note), il n’est pas possible d’empêcher 7. LPe4!!.

Or, de cette case centrale e4, le léopard peut mater en deux coups, soit sur g4, via la case-clé f8, soit sur d7 via l’une ou l’autre des cases-clés a5 et h6. Or il n’est pas possible au fou de s’opposer à ces trois coups de léopard. Seul le coup illégal 7... Fe9!!! en effet pourrait empêcher à la fois 8. LPa5, 8. LPf8 et 8. LPh6. Le fou va donc en h6, d’où il vise à la fois g7 et d2, cases d’où il pourra contrôler deux des trois cases-clés a5, f8 et h6.

Par ailleurs, 6... Fh6(!) est indispensable pour éviter un dual au 7ème coup blanc. En effet, de la case a3, le léopard peut aller en b7, visant les cases-clés c3 et f8. Le fou, dans ce cas, doit pouvoir aller faire opposition en g7, d’où il contrôle ces deux cases-clés. Et il doit passer par h6 et non par e5 pour aller en g7. Pourquoi pas 6... Fe5(?) ? Parce que, alors, il y aurait dual : 7. LPa3-e4! (coup du TVP) ou bien un nouveau coup, pas encore vu dans cette note : 7. LPa3-e2!. En effet, de la case e2, le léopard vise les cases-clés c5 et g5, et le fou ne pourrait pas aller de e5 en e3 pour contrôler ces deux cases-clés.

Reste à examiner le coup 6. … d7-d5 (!?). Ce coup a certes le mérite d’empêcher 7. LPa3-e4! (coup du TVP).

Mais on aurait alors, d’une part, 7. LPa3-b7!, qui permettrait un mat au 9ème coup, car le fou ne peut, de f4 (où il se trouve) aller faire opposition en g7, unique case pour s’opposer à 8. LPb7-f8! et 8. LPb7-c3!, suivis de 9. LPg4#.

Et il y aurait dual, car, d’autre part, 7. LPa3-e2! permettrait aussi un mat au 9ème coup, compte tenu du fait qu’une nouvelle case de mat serait apparue : la case e6. Le fou pourrait bien aller de f4 en e3 pour contrôler les deux cases-clés TRADITIONNELLES c5 et g5, mais il n’y contrôlerait pas la NOUVELLE case-clé h4, introduisant le nouveau mat que serait 9. LP(x)e6#.

Note : les autres coups de pions, à savoir 6... c4??, 6... d6? et 6... e5?? permettent aussi des duals (au moins), 7. LPa3-b7! conduisant toujours lui aussi à un mat au 9ème coup, dans les 3 cas.

----------------------------------------------------------------------------------------------------

(7B) 7. RxFh6(?!) gagne assez vite, certes, mais mate seulement au 10ème coup.

7. LPd1? est une espèce de retour en arrière réfuté par 7... Fe3! (contrôle des cases-clés c5 et g5 par le fou, et contrôle de b4 par le pion c5).

7. LPe2? est réfuté de la même façon par 7... Fe3! (contrôle des cases-clés c5 et g5 par le fou, et contrôle de b4 par le pion c5).

7. LPb7? est réfuté par 7. … Fg7! (contrôle des cases-clés c3 et f8).

7. LPa3-e4! (coup du TVP) introduit deux variantes sans dual.

----------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact : cathignol@laposte.net

Édition du mercredi 17 février 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article